Mon vélo à assistance électrique, mon compagnon de route!

Pourquoi un vélo “électrique”?

Je ne suis pas une grande sportive et j’habite à la montagne! Voilà deux bonnes raisons de me faire aider dans les montées. Je dis bien aider car il faut tout de même pédaler, ce n’est pas une mobylette!!!

En suis-je contente?

Oui, oui et encore oui!!

Je peux maintenant faire du vélo en montagne sans problème. Je peux aller travailler et avaler les 400 mètres de dénivelé, je peux aller faire 50 kms le week-end ou suivre mon homme pendant nos vacances. Je vous expliquerai une autre foiscomment on vadrouille l’été.

Comment ai-je choisi mon compagnon de route?

En procédant par élimination:

VTT, VTC, Vélo de ville? Clairement, le VTT n’est pas fait pour moi, je n’aime pas me faire chahuter. Le vélo de ville était tentant par sa position mais peu adapté où j’habite. Alors, c’est parti pour un VTC.

J’ai acheté un vélo de la marque FOCUS, je n’ai pas d’action chez eux, mais c’est la marque revendue par le machand de vélo de mon village. Alors consommons de façon à faire vivre nos petites boutiques!

Je ne suis pas une technicienne vélo, mais ce que j’ai retenu, c’est qu’il a une bonne batterie de 400 (500 aurait été mieux), une selle dure mais confortable, des pneus anti-crevaison, des freins à disques…

Je lui ai rajouté une paire de sacoches premier prix que je vais changer cet été maisqui ont bienfait usage!

Alors vivement le printemps pour retrouver toutecette joie que procure le vélo!

Brume sur le plateau des Glières

Quand la brume s’efface, se découvre au pied du Jalouvre, le monument des Glières symbole d’espérance.

Au centre du Plateau des Glières, se dresse le Monument National à la Résistance, symbole d’espérance, réalisé par Emile Gilioli en hommage aux maquisards des Glières.

Ce monument s’élance tel un V de la victoire. Une des deux flèches monte vers le ciel en signe d’espérance. Il en sort un disque solaire, symbole de renaissance, celle de la liberté. Son équilibre improbable rappelle que la liberté, toujours menacée, est sans cesse à gagner. L’autre flèche est comme cassée net, car toute victoire porte en elle le prix des épreuves, des souffrances et des morts.